Comment écrire des articles de blog qui feront réagir vos lecteurs ?

Vous êtes thérapeute, coach ou vous gérez un centre de bien-être.
Vous avez peut-être déjà votre propre blog au sein de votre site internet.

Très certainement, il vous arrive de lire des articles publiés sur d’autres blogs.

Et sans doute vous êtes-vous abonné à certaines Newsletter.
Vous l’aurez fait parce que vous serez tombé sur un article qui vous aura intéressé, et un deuxième, du même auteur …
En fait, plus qu’avoir été intéressé, vous aurez été interpelé, vous aurez « accroché », à chaque lecture.

 

Une relation basée sur la confiance aura été créée.

Cette confiance fera peut être qu’un jour, le lecteur que vous êtes aujourd’hui deviendra le client de demain.

Si vous avez un blog, vous consacrez un certain temps à écrire des articles.

Ce temps est précieux.

Alors, la question que vous devez vous poser est la suivante :

Comment faire en sorte que vos articles génèrent un engagement de la part de vos lecteurs ?
(Cet engagement pouvant être l’abonnement à votre Newsletter, l’inscription à un atelier, un webinaire, ou tout simplement l’accès à votre page contact pour vous appeler ou à la page de vos prestations pour en connaître la nature et le coût.)

 

Je vais vous livrer mon secret, qui, vous le verrez, n’en est pas vraiment un. 

 

Mais d’abord ceci :

Il y a selon moi 2 types d’articles :

– Les articles “techniques”.
Ils sont factuels, ils expliquent, ils livrent une information concrète par rapport à une question, un sujet de discussion.
C’est le cas, par exemple, d’un article qui va répondre à la question « Quels sont les effets secondaires de l’aspirine ». Vous aurez tapé « effets secondaires aspirine » dans Google.

– Et il y a les articles “inspirants”.
Dans ces articles, au-delà de l’aspect informatif, on va forcément sentir « la patte » de l’auteur, y déceler une certaine liberté de ton ou être sensible à l’humour employé, être touché par les anecdotes personnelles partagées et l’éventuelle empathie qui se dégage des propos. Et cela peut aussi survenir pour des articles qui traitent de sujets tels que la médecine, le bricolage, la photographie, le sport…

Si tout cela résonne avec l’énergie, la sensibilité, les valeurs du lecteur, alors, une relation se crée.
Une saine relation : sans peur ni besoin.
Cette relation c’est donc aussi de la confiance. 

Et la confiance est source d’engagement.

 

Bien entendu en faisant cela : l’auteur exprime son unicité et donc ne va pas forcément plaire à tout le monde.
Mais plaire à tout le monde, c’est ne plaire à personne en particulier.
C’est être une “proposition” parmi d’autre.
C’est s’en remettre au hasard ou à l’habitude.

 

Vous oeuvrez dans le domaine du développement personnel, du coaching, de la spiritualité… A qui s’adressent vos articles de blog ?

 

Vous ne vous adressez pas à des intellectuels, des chercheurs, des universitaires, des étudiants, des mères de famille, des hommes célibataires – en particulier.
Cela peut être leur métier, leur occupation, leur statut social… mais ce n’est pas ce qui vous concerne en premier lieu, même si vous avez décidé de cibler un profil de clientèle spécifique (par exemple les parents).

 

Concentrez-vous sur celles et ceux de vos lecteurs qui pourraient faire appel à vos services.

Que recherchent-ils ? 

Vos lecteurs cherchent une réponse, une solution, à un malaise, à une certaine forme de souffrance, une question existentielle, ou un besoin de réconfort plus ou moins passager …

 

Disons clairement les choses telles qu’elles le sont, sans pour autant verser dans le pathos non plus …
Cela peut être tout simplement l’insatisfaction de ne pas vivre sa vie. Ou cela peut être plus douloureux : un “besoin” de trouver rapidement une issue de secours.

 

Donc, vous n’êtes pas là pour « montrer » votre savoir, prouver à quel point vous avez compris “le truc” ou que vous maîtrisez “la chose”. Tout au moins, ce n’est pas ce qui vous permettra de toucher ces lecteurs parmi vos lecteurs qui recherchent le thérapeute, le coach que vous êtes, pour les aider, les motiver, les éclairer ou les soulager.

 


Vos lecteurs, ceux qui vont arriver sur votre site par hasard ou ceux qui sont abonnés à votre Newsletter, recherchent une aide, un soulagement, une inspiration ou une révélation.

 

Nous sommes moins dans le domaine du rationnel que dans celui du sens.

Et si vous apportez du sens, c’est qu’il y a une solution à leur problème.

Et une des règles de base du marketing, c’est d’apporter des solutions à un problème.

Si vous voulez créer une relation de confiance au travers de votre article ET que cela ait du sens, il faut que ce soit vrai.

Il faut que ce soit vous !
Vous, au plus profond de vous-même.

 

Pour être vraiment vrai, vous devez être en harmonie avec vous.
Si vous bluffez, vous n’êtes pas vous-même,
Si vous n’osez pas, vous n’êtes pas vous-même.
Si vous n’êtes pas vous-même, vous ne pouvez pas donner vraiment, complètement.
Et si vous ne donnez pas complètement, vous ne touchez pas le cœur de vos lecteurs ou de votre public.
Vous les intéresserez peut-être, vous les informerez, mais vous ne les toucherez pas.
J’en parle aussi dans cet article.


Alors voici mon secret :

Ecrivez et partagez vos articles avec amour.

 

(Oh le gros mot !)
Je parle de l’amour en tant qu’énergie brute et authentique.
Je parle de donner…
Et de recevoir.

`

Si vous donnez vraiment, c’est que vous aimez vraiment.
C’est à dire que vous êtes complètement vous, sans arrière-pensée.

Bien sûr, « derrière » tout cela, vous pouvez « savoir où vous allez », et avoir une stratégie. Mais ce chemin que vous avez décidé d’emprunter ne doit pas être dicté par les calculs.
Car alors, vous ferez les choses à moitié. Votre création sera dénaturée.
Elle n’aura plus la saveur authentique de votre être. Elle manquera de personnalité.
Votre article sera « comme les autres », sympa mais sans plus.

 

Alors c’est bien beau tout ça… c’est très spirituel 😉

 

Mais concrètement, comment cela se traduit-il dans l’article ? Comment faire un tel article ?

 

  • D’abord, installez-vous confortablement dans un espace calme et propice à la création, à l’inspiration. Préparez-vous un thé par exemple.
    Vous avez du temps devant vous.
    Souriez, ayez confiance en vous et en la vie. Respirez. L’inspiration viendra alors d’elle-même.
  • Choisissez le sujet de votre article. Celui-ci vous apparaîtra de lui-même ou bien piochez dans votre “boîte à idées d’articles à écrire”.
  • Ecrivez des mots, des bouts de phrases, des paragraphes inspirants, en total laisser-être, sans calcul, sans jugement.
    Faites-le avec l’amour… de vous, de vos lecteurs, de l’univers. Donnez ce en quoi vous croyez vraiment sur le sujet choisi. Dépassez votre zone de confort : cette zone qui vous empêche peut-être parfois d’être vous lorsque vous communiquez “au monde”.
  • Laissez infuser, revenez-y et ajoutez de nouvelles idées.
  • Après cette phase d’inspiration, expirez !
    C’est à dire : agencez, organisez pour en faire quelque chose d’harmonieux, qui atteindra naturellement le cœur et l’esprit de votre lecteur. Il faut du mouvement, un rythme régulier qui entrera en résonance avec les émotions, l’énergie, ou les besoins de votre lecteur.
  • Est-ce vrai ? Est-ce vraiment ce en quoi vous croyez ? Avez-vous donné de vous-même ? N’avez-vous pas dénaturé votre création en y ajoutant trop d’artifice, en retirant ce qui en faisait la force originelle ?
    L’objectif ici est d’assurer les finitions. Il faut que ce soit à la fois fluide et puissant. Imaginez-vous tel le sculpteur qui ponce, qui élimine les derniers défauts de son œuvre. Elle doit briller mais ne pas être trop lisse.
  • Parmi les petits défauts qui pourraient subsister, vérifiez l’orthographe 😉

 

Et donc ma méthode pour faire réagir vos lecteurs n’en est pas vraiment une.
C’est plutôt un choix ; celui de décider de donner et de s’exprimer avec amour.

C’est ainsi que vous serez extra-ordinaire.

Être extraordinaire, vraiment extraordinaire : c’est être unique.

Et être unique ne s’invente pas. Ne se crée pas. C’est être soi !

Oui : un titre accrocheur, un bon choix pour les visuels qui illustreront l’article, c’est important. Mais ce n’est pas l’essentiel, vous l’avez compris.

Vous avez cette responsabilité d’être totalement vous, y compris dans votre communication socio-professionnelle ; ainsi vous donnez ce que vous êtes au monde.

Et le succès survient (le recevoir).
Je parle du vrai succès, celui qui procède de la volonté et de la capacité à vouloir le succès des autres.

Recevez votre guide gratuit !

Inscrivez-vous et recevez gratuitement par email un guide de 35 pages

>