Y a-t-il une place pour moi ?

« Je suis thérapeute, je suis peut-être aussi un(e) coach de vie.
J’aime ce que je fais.
Mais je me sens un peu à l’étroit.

Je suis inspiré(e) par les leaders ou les références dans mon domaine.

J’aimerais bien “en faire partie”.
Un peu… Beaucoup…

J’aimerais participer à tout cela.
Aider plus de gens, et apporter ma pierre à l’édifice. »

….

« Mais nous sommes si nombreux…
Il sont si nombreux.
Et ceux qui m’inspirent sont là depuis plus longtemps que moi.

Ils ont tant de talent aussi.

Et puis comment font-ils pour communiquer comme ils le font ?
Comment ont-ils le temps d’écrire un livre »

« Alors… Comment me faire une place ? »

« Y a-t-il une place pour moi ? »

….

 

Voilà :

D’un côté on veut quelque chose qui nous porte.
Qui semble avoir du sens.
Nous correspondre.

De l’autre.
Des freins, des blocages, des questions, des jugements, des doutes.
La peur.
La peur de gêner, la peur d’échouer, la peur de perdre son temps, la peur de l’inconnu (ce que l’on ne contrôle pas), la peur de se mettre en avant…

Toutes ces peurs qui nous empêchent d’agir.

 

– – – – – – – – – – – – – – – 

 

Une petite anecdote maintenant :

Il n’y a pas longtemps, une grève des trains m’a forcé (c’est un bien grand mot) à rester dans la ville où j’étais pour préparer et faire un call avec une thérapeute.

Je marchais sur une avenue. Laquelle, ce n’est pas important mais je vais y revenir bientôt… dans cet article 😉
Je cherchais le café dans lequel j’allais pouvoir avoir cet appel.

Je marchais en observant, en imaginant, en me projetant.

Et puis je le trouve ce café :
… Il est un peu en retrait, il y a peu de clients à cette heure de la journée, il semble accueillant avec des sièges confortables et dans la zone, la 4G passe bien.

Combien y avait-t-il de cafés sur cette avenue ?
Une bonne vingtaine.
20 cafés qui semblent bien se porter, bien vivre.

Que proposent-ils ?

Un peu la même chose (du café, du vin, des apéritifs, un peu de restauration pour certains).
Dans un cadre identique : cette avenue en bord de plage.
/ A ce sujet, je propose un petit jeu : celui ou celle qui trouve la ville où j’étais ( la photo peut vous y aider) pourra bénéficier non pas de 30 minutes mais d’une heure de consulting gratuit – si cette offre vous intéresse bien sûr ;).
Répondez-moi par mail avec votre (bonne) réponse. Cliquez ici pour bénéficier de l’offre. /

 

Mais revenons-en à notre bar…

Pourquoi ai-je choisi celui-ci ?

Le hasard ?
Peut-être.

A moins que l’énergie, les vibrations qui se dégageaient de ce café soient entrées plus particulièrement en résonnance avec mon énergie du jour.

Va savoir 😉
Moi, je sais 🙂

 

Alors, tout cela pour dire quoi ?

 

D’abord : que lorsqu’il y a une demande, un besoin, et que l’on propose une solution à ce besoin, c’est qu’on est sur un « marché ». Pas le marché du vendredi, ni celui du Dimanche 😉 
Si ce n’est pas suffisamment clair, si vous souhaitez en savoir plus sur ce qu’est un marché… contactez-moi, on en discutera 😉

 

Ensuite que l’on peut être plusieurs sur ce marché. Et bien en vivre.
Bien sûr il y a « Le Grand Café » … la référence… Et puis il y a le « Café Central » … mais il y en a d’autres.
Des petits, des gros, des rouges, des noirs… Avec des serveurs en costumes et d’autres en polo…
Il y en a pour tous les goûts.

Il y a de la place pour « pas mal de monde ». L’Avenue est longue.
J’ai vu 2 ou 3 petits fonds de commerce à acheter ou à louer…
Il faut juste avoir sa petite différence, une certaine personnalité …  Et ne pas être hors sujet. Par exemple : sur cette avenue, un Pub ou un café Kebab … Pas sûr que ça marcherait 😉

 

Je vais maintenant conclure très brièvement.

Dans votre métier (votre vie professionnelle) …
Vous souhaitez changer de place ? Ou plus « simplement » vous déplacer ?

Et vous vous demandez donc, s’il y a de la place pour vous.

 

La réponse est simple :

Oui, il y a toujours de la place.

 

Laquelle ?

La place qui est la vôtre : et qui est celle que vous n’avez pas encore prise.

(On ne va pas se raconter d’histoire, et pour poursuivre le parallèle avec mon anecdote, ce ne sera pas forcément tout de suite « Le Grand Café », mais ça peut-être un petit café très sympa avec ses habitués qui aiment y retrouver cette ambiance chaleureuse qu’ils apprécient tant … Avant de voir plus grand … )

 

Et … comment y accéder ?

En étant vous-même ! (J’en parle ici)

… Et en utilisant les bons outils et la bonne méthode.

Ces outils et ce savoir-faire (marketing) auquel vous pouvez choisir d’accéder et qui contribueront à ce que ceux auprès desquels vous pouvez être une contribution… vous trouveront, apprendront à vous connaître, se reconnaitront en vous… et prendront contact avec vous en répondant favorablement à vos propositions.

 


 

Le « comment »,
Le « quand »,
Le « avec quels outils ».

Nous pouvons trouver ensemble les réponses à ces questions.

Je propose deux packs de coaching marketing : Focus sur mon Web et Impulse mon Marketing

Et vous pouvez profiter pour quelque temps encore de mon offre d’une demi-heure de consulting gratuit.

Et pour ceux qui n’ont pas encore fait le quizz marketing : amusez-vous ici 

Recevez votre guide gratuit !

Inscrivez-vous et recevez gratuitement par email un guide de 35 pages

>